PartagePartage

Le running : un sport qui rapporte ?

Combien peut-on gagner grâce à la course à pied ? Faire carrière dans ce sport, être payé pour courir, c’est le rêve, non ? Boogie a enquêté et t’éclaire sur le sujet !

Hello les Squaddies,


C’est bien connu, le running a le vent en poupe et tout le monde s’y met. Les sponsors sont de plus en plus intéressés par ce secteur et des athlètes peuvent maintenant envisager une carrière professionnelle ou semi-professionnelle. Mais à quel prix ?

Le running est-il vraiment un sport qui rapporte ? L’enquête de Boogie sur le sujet !

 

 

Running VS autres sports

 

Cette année, le couple Paul Lonyangata et Purity Rionoripo ont tous les deux remporté le Marathon de Paris. Une belle performance, qui leur a rapporté 50 000 € chacun (puisque la parité est respectée). Leurs dauphins ont quitté la capitale avec 30 000 €, et 20 000 € pour les troisièmes. Une belle somme. Mais comparons ces primes avec d’autres sports :


  • À Roland Garros, un joueur s’inclinant au premier tour remporte 35 000 € 


  • À l’Open de France de golf, le joueur classé 48ème de la compétition remporte 30 600 €


...sans parler des sports collectifs, dans lesquels les contrats de certains joueurs s’élèvent rapidement à plusieurs dizaines de milliers d’euros par mois : 45 000 €/mois en moyenne pour les joueurs de ligue 1 par exemple… Soit plus, chaque mois, que le 2ème du Marathon de Paris.


Non, y a pas à dire, si tu veux devenir riche, prends tes runnings à ton cou… et fuis !





Le running, sport le moins cher à pratiquer ?

 

D’ailleurs, sans parler de gagner sa vie, le but des sportifs est souvent de vivre sa passion, mais à quel coût ? Si le running est connu comme étant un des sports les moins chers à pratiquer (“une paire de running et hop, c’est parti !”), les dépenses peuvent faire monter l’addition assez rapidement.

Pour un coureur lambda, participer à une course peut en effet relever du casse-tête financier. S’aligner sur une petite course locale reste très accessible pour tous, mais participer à un marathon international est un investissement financier important. Entre le prix du dossard (une centaine d’euro à Paris, 200 à 300 euros à l’étranger), le logement, les transports et les dépenses sur place, on se retrouve rapidement avec une addition bien salée. Mais être Finisher, ça se mérite, pardi !

 

 

En bref, le running ne fera pas de toi le prochain Floyd Mayweather (sportif le mieux payé au monde en 2017), mais remplira ton coeur de kilomètres de bonheur - oui, Boogie sait se montrer sentimental !

 

A très vite les Squaddies !

 

Boogie





PartagePartage